Mandarin : Fudan Vs Jiaotong

Mandarin : Fudan Vs Jiaotong

18 3

Après avoir passé 4 mois à l’université de Fudan j’ai donc décidé de tenter ma chance pour ce second semestre à Jiaotong da xue (université de Jiaotong).

La raison principale de ce changement ? J’estime que Fudan met beaucoup trop en avant (et monnaye) la réputation qu’elle a acquise dans d’autres disciplines, pour attirer des élèves étrangers dans les cours de mandarin sans leur offrir des conditions de travail et des cours à la hauteur de cette réputation et du prix supérieur que nous payons.

Après m’être inscrit à Jiaotong et avoir déjà eu plusieurs heures de cours, voici le comparatif que je peux dresser :

1 – L’organisation

Alors qu’à Fudan on a souvent peu d’informations, que les dates sont communiquées au dernier moment à Jiaotong on connait toutes les dates importantes longtemps à l’avance.

Alors qu’à Fudan il faut se rendre d’un building à l’autre (souvent à 20 minutes de marche l’un de l’autre), à Jiaotong toutes les démarches pour les étrangers sont concentrées dans un building unique.

Alors qu’à Fudan on passe sa vie a recopier des infos, à Jiaotong on se voit remettre des papier en anglais et chinois avec son emploi du temps etc…

2 – La qualité des locaux

Les locaux de Fudan sont vétustes et minuscules (ancien dortoir des étrangers comme salles de classe). A Jiaotong les locaux sont modernes ou récemment restaurés suivant dans le bâtiment dans lequel on se trouve et les salles de classe sont de bonne taille en plus d’être propres.

3 – La qualité des livres

Alors qu’à Fudan on a un seul livre (certes en 3 à 4 volumes par semestre) pour tous les cours, à Jiaotong on a 1 livre par cour (en 2 volumes chacun) : un pour la parole, un pour l’écoute, un pour la lecture.

Alors qu’à Fudan les livres ont 30 avec un contexte souvent inadapté et des mots dépassés, les livres de Jiaotong on des thématiques sociales récentes (exemple internet) et des mots utilisés par les chinois dans la vie de tous les jours. De plus les livres sont plus ludiques et sont munis de CD à l’intérieur des livres alors que Fudan ne propose que des K7 audio qu’il faut demander en plus.

4 – La qualité des profs

Bien des profs de Fudan sont âgés et peu ouvert sur l’extérieur. Toutes mes profs de Jiaotong ont de 25 à 30 ans, elles sont très dynamiques et l’énergie qu’elles apportent dans leur cours permet de rester impliqué durant l’heure et demi du cours. Un professeur m’expliquait pendant la cérémonie que les profs de Jiaotong sont d’ailleurs noté et que les professeurs à temps partiel ne voient leur contrat renouvelé que si leur notation est bonne.

5 – La qualité des cours de mandarin

Elle découle des éléments que je viens d’énoncer. J’ai vraiment l’impression d’apprendre mieux à Jiaotong qu’à Fudan car l’approche me semble plus pédagogique grâce aux livres utilisés.

6 – L’emplacement de l’université

L’université de Jiaotong a également des atouts en matière d’emplacement se trouvant en bordure du centre ville à Xujiahui alors que Fudan est vraiment loin de tout.

7 – La réputation du diplome

Les deux écoles ont une bonne réputation, celle de Fudan a tendance à baisser, celle de Jiaotong a tendance à monter, mais Fudan est incontestablement la plus réputée. Le fait de dire qu’on étudie à Fudan entraine des réactions très positives des chinois.

Je ne suis donc pas mécontent d’y avoir passé le premier semestre rien que pour pouvoir mentionner ce diplôme sur mon CV. Mais j’encourage vivement à faire le second semestre (et les suivants pour ceux qui veulent étudier en profondeur) à Jiaotong car au bout du compte ce qui est le plus important c’est de bien parler chinois !

Fudan a pour le moment la plus forte concentration d’élèves étranger à Shanghai mais il est notable que beaucoup d’étudiants en langue choisissent de changer d’université au second semestre (dans mes connaissances de Fudan seul 1 élève sur 5 est resté à Fudan et beaucoup d’entres eux le faisait pour des questions de bourse empéchant de changer d’université ou par question de flème de changer d’endroit…).

Fudan joue donc beaucoup trop sur sa réputation d’université prestigieuse pour attirer les étrangers en les faisant payer de surcroit plus cher que toutes les autres universités, sans leur fournir un service d’éducation à la hauteur du prix payé. Cela affecte déjà leur pouvoir de rétention des élèves et il est probable qu’à terme cela affecte aussi le flux de nouveaux élèves s’ils ne modernisent pas leur offre d’enseignement.

Les visiteurs qui ont vu ce sujet ont également consulté :